L’affaire Tapie/Lagarde

La ministre de l’Economie, Christine Lagarde, est soupçonnée d’abus de pouvoir dans le cadre du règlement du litige opposant Bernard Tapie à l’Etat. Mediapart suit le dossier depuis le début. Nos documents.

Document révélé le
29.08.2011

À lire

La décision motivée de la commission des requêtes de la Cour de justice de la République (CJR) dans l’affaire Lagarde/Tapie

La commission des requêtes de la Cour de justice de la République
(CJR) s’est prononcée, le 4 août 2011, pour une saisine de la
commission d’instruction de la CJR visant l’ancienne ministre de
l’économie Christine Lagarde pour des faits de « complicité de faux
par simulation d’acte » et de « complicité de détournement de fonds
publics ».

- Article lié : Cour de justice : le document qui accable Christine Lagarde

Document révélé le
26.05.2011

À lire

Le contenu intégral de la demande du procureur Nadal

Le procureur général près la Cour de cassation, Jean-Louis Nadal, a demandé mardi 10 mai à la Cour de justice de la République (CJR) d’ouvrir une enquête contre elle pour abus d’autorité dans l’arbitrage favorable à Bernard Tapie.

Articles liés :
- Lagarde : le contenu intégral de la demande du procureur Nadal
- Christine Lagarde a fait « échec à la loi », dénonce le procureur Nadal

Document révélé le
21.05.2011

À lire

Le rapport de la Cour des comptes

Christine Lagarde est lourdement mise en cause par un rapport confidentiel de la Cour des comptes sur l’affaire Tapie. Ils fournissent de nouvelles preuves accablantes des protections dont a profité Bernard Tapie, et des violations des règles de l’Etat de droit qui ont été organisées à son profit, mettant tout particulièrement en cause la ministre des finances, Christine Lagarde, et un haut fonctionnaire, Jean-François Rocchi, qui présidait le Consortium de réalisations (CDR), la structure publique de défaisance où ont été cantonnés depuis 1995 les actifs douteux de l’ex-Crédit lyonnais.

Article lié :
- Affaire Tapie : le rapport secret qui accable Christine Lagarde