L’affaire des quotas à la Fédération française de football

Plusieurs dirigeants de la Direction technique nationale (DTN) de la Fédération française de football (FFF), dont le sélectionneur des Bleus en personne, Laurent Blanc, ont approuvé dans le plus grand secret, fin 2010, le principe de quotas discriminatoires officieux dans les centres de formation de la fédération, les écoles de foot du pays, selon une enquête de Mediapart.

Document révélé le
10.05.2011

À écouter

Réunion du 8 novembre 2010 : audio n°7

Laurent Blanc donne sa référence, défend « notre culture, notre histoire » et explique : « Les Espagnols, ils m’ont dit : “Nous on n’a pas de problème. Nous, des Blacks, on n’en a pas.” »
(Francis Smerecki, Laurent Blanc)

Articles liés :
- Laurent Blanc : ce que la ministre ne veut pas entendre (10/05/11)
- Quotas dans le foot : la vérité au mot près (30/04/11)
- Foot français : les dirigeants veulent moins de noirs et d’arabes (28/04/11)

Document révélé le
10.05.2011

À écouter

Réunion du 8 novembre 2010 : audio n°6

Francis Smerecki s’agace de la distinction entre les Français-Français et les autres. Francis Smerecki reprend : « Vous voulez garder lesquels ? Les Blancs ? Les moins bons ? » Personne ne lui rétorque que la couleur de peau n’est pas l’objet du débat.
(Francis Smerecki, François Blaquart, un participant non identifié)

Articles liés :
- Laurent Blanc : ce que la ministre ne veut pas entendre (10/05/11)
- Quotas dans le foot : la vérité au mot près (30/04/11)
- Foot français : les dirigeants veulent moins de noirs et d’arabes (28/04/11)

Document révélé le
10.05.2011

À écouter

Réunion du 8 novembre 2010 : audio n°5

Francis Smerecki défend les joueurs qui veulent un jour porter d’autres couleurs. Laurent Blanc rétorque tous les Blacks, à part les Antillais, posent potentiellement problème.
(Francis Smerecki, Laurent Blanc)

Articles liés :
- Laurent Blanc : ce que la ministre ne veut pas entendre (10/05/11)
- Quotas dans le foot : la vérité au mot près (30/04/11)
- Foot français : les dirigeants veulent moins de noirs et d’arabes (28/04/11)

Document révélé le
10.05.2011

À écouter

Réunion du 8 novembre 2010 : audio n°2

François Blaquart, le Directeur technique national, annonce qu’il va demander au directeur du Centre de Clairefontaine de prendre en compte le critère de l’origine des joueurs. François Blaquart dit qu’il faire « une espèce de quota », « en non-dit ».
(François Blaquart, Laurent Blanc)

Articles liés :
- Laurent Blanc : ce que la ministre ne veut pas entendre (10/05/11)
- Quotas dans le foot : la vérité au mot près (30/04/11)
- Foot français : les dirigeants veulent moins de noirs et d’arabes (28/04/11)

Document révélé le
10.05.2011

À écouter

Réunion du 8 novembre 2010 : audio n°1

Erick Mombaerts, les sélectionneur des Espoirs, propose de limiter l’entrée du nombre de gamins qui peuvent changer de nationalité. Laurent Blanc s’y déclare « tout à fait favorable ». Il faut essayer d’ « éradiquer » le phénomène, au moins le limiter dit-il, en ciblant uniquement les équipes africaines et nord-africaines. Le chiffre de 30% est avancé.
(Erick Mombaerts, Laurent Blanc, François Blaquart)

Articles liés :
- Laurent Blanc : ce que la ministre ne veut pas entendre (10/05/11)
- Quotas dans le foot : la vérité au mot près (30/04/11)
- Foot français : les dirigeants veulent moins de noirs et d’arabes (28/04/11)

Document révélé le
10.05.2011

À lire

Le rapport de la FFF en intégralité

la commission d’enquête de la Fédération française de football valide l’ensemble des informations révélées par Mediapart, depuis le premier mot du premier papier le 28 avril, jusqu’au dernier.

Article lié :
- Le rapport de la FFF en intégralité : la confirmation des informations de Mediapart

Document révélé le
05.05.2011

À lire

Le graphique de la DTN évaluant le "risque" des binationaux

Pour étayer leur théorie sur le trop-plein de gamins dits « binationaux » dans les centres de formation, des cadres de la direction technique nationale (DTN) avaient commencé à bricoler, dans leur coin, des statistiques sur l’origine étrangère présumée des principaux jeunes joueurs français.

Article lié :
- Les petits calculs de la DTN sur l’origine des joueurs