Un protégé de la DGSE

Le marchand d’armes Ziad Takieddine, principal suspect dans le volet financier de l’attentat de Karachi, n’a pas seulement des relations très privilégiées avec des hommes politiques du clan Sarkozy, il a aussi réussi à s’attirer les bonnes grâces des services secrets.

Revenir au sommaire : Les documents Takieddine

Document révélé le
24.08.2011

À lire

La fiche DGSE de Takieddine fournie à la justice française

En décembre 2010, la Commission consultative du secret de la défense nationale décide la levée du secret-défense de 23 documents parmi lesquels la fiche DGSE concernant Ziad Takieddine, déjà dévoilée par le site Owni. Il s’agit en réalité d’une fiche tronquée.

- Article lié : Les documents Takieddine. Comment la DGSE a protégé l’émissaire du clan Sarkozy

Document révélé le
24.08.2011

À lire

Takieddine propose ses services à la DGSE

En mai 2005, le marchand d’armes Ziad Takieddine prend un papier à en-tête de sa prestigieuse résidence avenue Georges-Mandel, pour écrire à Pierre Brochand, patron de la DGSE depuis 2002. Objectif : lui communiquer « personnellement et de vive voix », des « éléments d’information (...) touchant à la sécurité extérieure de la France », à la suite de ses « différentes rencontres avec le colonel Kadhafi ».

- Article lié : Les documents Takieddine. Comment la DGSE a protégé l’émissaire du clan Sarkozy