Le projet de financement du Falcon 900 EX de Cheikh Faisal F. Al-ghobain

Document révélé le
06.11.2009

Le 14 octobre 2008, les principaux dirigeants des Caisses d’Epargne se penchent sur une question apparemment anodine (la banque fait alors face à une tempête financière susceptible de lui coûter des centaines de millions d’euros) : faut-il que le directoire de la CNCE donne son accord toutes affaires cessantes à un projet prévoyant de financer l’achat par un cheik d’Arabie saoudite d’un jet Falcon 900 EX pour un montant de 45 millions de dollars, une commission de 5% devant aller par ailleurs dans la poche d’un mystérieux intermédiaire ? Et la réponse est tombée dans la soirée : c’est oui ! Cheikh Faisal F. Al-ghobain est l’homme de confiance du ministre de l’intérieur d’Arabie saoudite, le prince Nayef ben Abdel Aziz, demi-frère du roi Abdallah. Le document ci-contre est la version anglaise du financement de l’achat du Falcon. Un financement inhabituel : le prix semble très élevé car un avion de ce type dépasse rarement le plafond de 40 millions de dollars. En outre, le contrat concerne le financement de non 100% de la somme, mais de 110%.

Article lié :
- Caisses d’épargne : ses étranges contrats et commissions en Arabie saoudite

Pour voir cette page, vous avez besoin du greffon Adobe Flash Player v10 ou ultérieure.
To view this page ensure that Adobe Flash Player version 10 or greater is installed.

Vous pouvez aussi tout simplement télécharger le pdf : Doc14.pdf (116.9 ko)