Les résultats 2006 d’Intercultures

Document révélé le
03.02.2009

En 2007, Socfinal a réalisé un bénéfice net de 97 millions d’euros pour un chiffre d’affaires de 336 millions. Ce qui représente une marge bénéficiaire de 28,8%. Des taux que l’on ne retrouve que dans les secteurs de luxe. Sa filiale africaine Intercultures fait un peu moins bien : 17% de marge bénéficiaire seulement. Mais ce n’est qu’une moyenne, les roses du Kenya, notamment, plombent le résultat. En Côte d’Ivoire, Intercultures enregistre le résultat stupéfiant de 31 millions d’euros pour 67 millions de chiffre d’affaires, soit 44,9% de marge d’exploitation ! Un résultat d’autant plus appréciable qu’à l’inverse de l’activité en Asie, Socfinal a presque partout les mains libres en Afrique. Cela permet entre autres de ne pas abandonner les pratiques du bon vieux temps : toutes les dettes restent sur place, la trésorerie, elle, repart au Luxembourg.

Article lié :
- Comment Vincent Bolloré s’est taillé un empire en Afrique

Image